Archive for February, 2006

Just Arrived

Sunday, February 26th, 2006

Vue aérienne du nouvel aéroport d'Adelaide inauguré la veille de mon arrivée On a beau nous dire que l’avion est le moyen de transport le plus sûr au monde, j’ai pu constater qu’il ne s’agit pas d’une légende, loin de là. En tout cas, on peut imaginer que la plupart des accidents ont sûrement été évités de justesse. Voici la petite histoire derrière cette constatation.

J’ai pris l’avion (encore à hélice) depuis la Réunion jusqu’à Maurice, le vendredi 17 fevrier 2006, jour de mon départ en Australie. Il me fallait ensuite prendre un vol pour Perth mais ça ne s’est pas passé comme prévu.

Tout d’abord, le pilote a annulé brusquement sa manœuvre de décollage alors que l’avion était en pleine course car un signal d’alarme s’était enclenché. Il a donc fallu retourner à notre point de départ et attendre que les reparations soient effectuées (soit une heure de retard) pour pouvoir reprendre notre course là où nous l’avions laissée.

Une fois dans les airs, tout irait bien, enfin, au mieux pensais-je. D’habitude, j’ai toujours une maman et son enfant en bas âge dans mon compartiment mais pour une fois ce n’était pas le cas.
J’en eu deux… Deux mamans, deux enfants, soit un kit d’enceintes stéreo 2.1 : deux tweeters et un caisson de basse en guise d’avion. Mais ce n’était pas tout, on donna à chacun un paquet de cacahuètes et à tous le message suivant (par radio s’il-vous-plait) :

“Mmes et Mrs, le problème technique qui nous avait retardé précédemment se produit de nouveau. Pour des raisons de securité, nous sommes contraints de retourner nous poser à l’île Maurice.”

Silence radio, personne ne dit plus rien, faisant comme si tout était normal, pas de panique, les enfants se sont tus, c’est bon signe. Une chance que personne ne se soit asphixié après la diffusion de pareil nouvelle. Rapidement pourtant, des gens ironisent sur leurs vacances prolongées, le moral est bon :)

Inutile de faire durer le suspens, comme le laissait deviner le début de ce post (et puisque je suis encore la pour l’écrire), nous sommes rentrés sains et saufs. Au retour, les mini rétro- projecteurs affichèrent fièrement : “Thank you for flying AIR MAURITIUS”. Soit il ne manque pas d’humour, soit c’est une ultime tentative pour faire en sorte que quelqu’un avale ces foutues cacahuètes de travers.

Peu après, un nouvel appareil de AIR MAURITIUS fut affrété pour remplacer l’avion défaillant de AIR MAURITIUS. Qui plus est, tout le monde eut droit à un rafraichissement gratuit à la caféteria offert aimablement par AIR MAURITIUS. Ils sont vraiment efficaces quand il le faut ;-)

Finalement, le reste du voyage s’est révélé sans surprise. Je savais déjà en arrivant à 3h00 du matin à l’aéroport international de Perth qu’il n’était plus question de dormir à l’hotel – j’avais choisi une auberge de jeunesse qui heureusement n’avait pas demandé de payer pour faire la réservation. Je suis donc resté à déambuler jusqu’à 5h15 où j’ai pris un bus pour l’aéroport domestique de Perth et prendre le premier avion à destination d’Adelaide.

Pour la petite histoire (dans cette grande histoire), j’ai pu échantilloner dès l’arrivée la sympathie et l’accueil australien. En fait, je voulais téléphoner à partir d’une cabine publique, mais je n’avais pas de pièces locales. C’est alors qu’après avoir demandé à une employée de café de me faire de la monnaie qu’elle s’est gentiement proposée de me donner quelques piecès provenant de la caisse à pourboire. Sympa :-D De même, à l’aéroport domestique, j’ai pu sur simple demande faire avancer de trois heures mon vol pour Adelaide.

Ainsi, après plus de quinze heures et demi de transport et quelques incidents de parcours, on peut dire que les choses ont bien commencé !

Illustration : Vue aérienne du nouvel aéroport d’Adelaide inauguré la veille de mon arrivée.
Source: http://www.hansenyuncken.com.au/CurrentProjects.php

technorati tags , , , , , , , , , , ,

Adelaide, SA

Tuesday, February 21st, 2006

Adelaide est une ville tres bien pour le peu que j’en ai vu. Des transports en bus et tramway. Ici, les bus arrivent meme a se transformer en tramway, grace a la techno allemande O-Bahn. (Ne pas me demander comment ca marche) Ceci dit, les brochures et les panneaux d’information des transports publics laissent vraiment a desirer. Ca me ferait presque regretter les couleurs vert/bleu de la RATP.

Les gens sont plutot sympa et cool, marchent en souriant dans la rue commerciale et pietonne, style mini champs elysees. On retrouve une population asiatique importe puisque le quartier chinois est directement implante dans le centre historique de la ville. Par asiatique, j’entends les chinois, thailandais, malaysiens et autres contrees de l’ensemble de la region oceanique, sans oublier le Japon, dont j’ai croise un groupe de jeunes ressortissantes qui auraient reve d’etre admises au Hilton de Paris tant leur tenues etaient skanky.

Mis a part ca, je cherche une carte sim, un forfait de mobile et une banque en ce moment. Comme en France, les offres de mobiles sont plethoriques et encore plus absurdes. De quoi vouloir ne s’acheter qu’un simple telephone filaire et le trimballer partout avec soi…

technorati tags , ,

Petit Dejeuner Australien 1

Tuesday, February 21st, 2006

Ce qui me connaissent de pres savent que je ne prends pas de petit dejeuner faute de temps.
Voila qui est repare, avec cette version australienne survitaminee !

Que nos chemins se croisent à nouveau

Friday, February 17th, 2006

Salut,

Voici un petit post pour tenter de dire brèvement ce qui nécessiterait des années d’explications. Certains savent dire les choses simplement et rapidement, moi, ce n’est pas le cas. Quoique je m’y entraînerai ;)

Donc, ce matin (dans quelques heures), je prends l’avion pour l’Australie. Enfin, c’est le moment tant attendu. Je passerai par Maurice, puis Perth, et enfin Adelaide où j’arriverai le samedi 18 février.

Ce que je vais y faire, où ça se passera et comment, je ne le sais pas encore. J’ai disons des idées à ce sujet, mais ça ne suffira pas à nourrir de grandes explications. J’y vais principalement pour tenter une mission personnelle, celle de me retrouver nez à nez avec moi même.

De tout temps, j’ai eu de nombreux amis pour me soutenir, ici à la Réunion, en France, et ailleurs même. Mais jamais je n’ai été finalement dressé devant le fait qu’il n’y a que moi pour savoir qui je suis. Et ça, je le cherche toujours. Je suppose que je prends l’Australie comme terre d’expérimentation.

En parlant de ce projet autour de moi, tous (ou presque), vous avez été à la fois surpris et amusés, étonnés ou dubitatifs, attendant de voir si finalement les choses allaient se passer. Ca ressemble à un coup de tête, je le concède parfaitement. Il faut pourtant que je le fasse, c’est mon sentiment.

Justement, je me dois de vous remercier, vous qui avez eu l’amabilité de m’aider dans ce parcours, de me conseiller, de m’encourager. Les mots me manquent lorsqu’il faut que je rappelle comment toutes ces années, nous avons partagé des moments formidables, des fous rires inexplicables, ou alors quelques périodes sombres où finalement, nous n’avons tenu qu’à un fil. LOL, j’exagère beaucoup là ^^; On n’a pas fait Koh Lanta ni une aucune opération de survie, mais c’est l’idée qui prime, hein ^^?

J’espère que vous avez entendu mon message.

Oui mon général ;)

Parfois, j’ai l’impression que c’est un défaut de partir alors que je vous apprécie tellement et que je souhaiterais toujours vous avoir à mes cotés. Cependant, comme je viens de l’expliquer, j’ai une chose plus importante à faire. Et pour illustrer mon attachement à vos charmantes personnes (c’est pas ironique ;p), je vous envoie de quoi nourrir l’imagination de certains, et surtout raviver les bons souvenirs de plein d’autres.

J’espère pouvoir vous envoyer de mes nouvelles très bientôt, et d’avoir des vôtres au même moment.

Vous souhaitant tout le bonheur du monde.
A bientôt mes amis.

Google Talk sur Gmail

Wednesday, February 15th, 2006

Vous avez vu ?
On peut logger les conversations de Google Talk dans Gmail ? :D
Et en plus, on peut enfin faire du chat gTalk à partir de la page de gMail. Là, ça commence à être plus intéressant que MSN.

Google Talk est peut être bien en train de rattraper la locomotive MSN. En tout cas, une fois que Google aura hissé son client au niveau du sien, le match pourra commencer.

technorati tags , , , ,

Départ le 17 février 2006

Saturday, February 11th, 2006

Juste un post pour vous prévenir que je pars enfin vendredi prochain (17/02/2006). Bon, tout d’un coup, j’ai une tonne de choses à faire. J’espère avoir le temps de boucler un maximum de choses avant d’y aller.

Parmi elles, il faut que je fasse régler mes lunettes une foise de plus. En effet, je viens d’en changer, et les nouvelles me serrent la tête un peu trop. Si bien que ça me donne mal au crâne (et que du coté droit) au bout d’une dizaine d’heure. Ouch*

technorati tags , ,

Good ol’games

Friday, February 3rd, 2006

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler de mon intérêt des jeux vidéo. Ce qui forcément m’amène à parler des vieux titres de quelques défuntes consoles ou sur ordinateur. Dans les années 90, j’ai pu découvrir quelques grands classiques comme Sim City, Civilisation, Street Fighter, Command & Conquer, Warcraft II, Starcraft, etc….


C’est Nolan Kay Bushnell qui, en 1972, inventa le premier jeu vidéo : Pong !

Il y a longtemps de ça - et ne me faites pas dire “autrefois” -, le graphisme des jeux vidéo devait surtout permettre de reconnaître les objets intéractifs du décor du premier coup d’oeil. Il n’y avait pas encore plusieurs millions de couleurs à l’écran et en avoir plus d’une centaine était déjà fort appréciable. On pouvait jouer seul ou à deux, voire jusqu’à quatre (rarement), mais pas encore de jeu online massivement multijoueur à l’horizon ! Le niveau de détail n’était pas ce qu’on connaît aujourd’hui, mais l’intérêt était bien présent. Les vieux jeux n’auraient donc pas grand chose à envier à ceux d’aujourd’hui, en terme de créativité, de jouabilité et surtout d’intérêt ludique.


oldGames = (OLD == GOOD)? true : false;


Evidemment, je ne dis pas que tous les vieux jeux sont incontournables dans la vie d’un joueur, mais la crème de la crème n’est sûrement pas à laisser de coté. De plus, je suis conscient que les souvenirs, et plein d’autres circonstances extérieures ne peuvent qu’embellir ces jeux passés. Après tout, ne suis-je pas en train de raconter la nostalgie de l’enfance ? (enfin la mienne) Je ne tenterai donc pas d’énumérer tous les jeux incontournables de notre histoire (vidéo ludique) tant cela dépend des goûts de chacun. J’en connais qui ne jurent que par Myst pour parler du jeu d’aventure… et d’autres par Duke Nukem pour justifier leur connaissance des lois de la physique dans les stades de foot.

Je me contenterai modestement d’énumérer les miens :p

En apparté :

J’ai eu l’idée de cet article en jouant récemment à Double Dragon 2 sur Megadrive avec un vieux pote de la Réunion. On a essayé quelques vieux jeux sur émulateurs pour se marrer, et celui là a obtenu la palme de la jouabilité la plus atroce des beat’em all.

Comme d’habitude, on a commencé à tapper sur tous les ennemis en utilisant les boutons habituels. Sauf qu’on s’est retrouvé laminé par de simples truands, et ce dès le premier niveau !
Pourtant, c’est rarement le plus difficile (le niveau), mais là, impossible d’avancer. Les gros bras que nous envoyait l’ordinateur persistaient à nous empêcher de tenir sur nos jambes (frêles pour le coup).

Et ce n’est qu’après plusieurs KO que nous avons finit par comprendre ce qui en était la cause. Pour rappel, une Megadrive n’avait au début que trois boutons (A, B et C). Il se trouve que le jeu propose de diriger nos soi-disant puissants redresseurs de torts en utilisant les boutons de la façon suivante :
A » Frapper à gauche
B » Sauter
C » Frapper à droite

Je ne suis pas sûr d’avoir été assez clair dans ces explications plus que confuses… Mais en clair, on n’utilisait pas le bouton de frappe pour la bonne direction ! Voilà pourquoi quand mon personnage s’attaquait à un solide gaillard sur sa droite, il (le héro) envoyait alors un puissant coup de pied retourné précisément derrière lui !

Bon, j’arrête là mes élucubrations et vous rends à une vie normale. Passez une bonne journée/semaines etc..
Pour les gens du Nord, gardez donc un peu de fraîcheur pour la rapporter sous nos tropiques.
Enfin, pour ceux qui oseraient venir ici ^^;

technorati tags , , , , , ,